23.01.2016

La voiture semblant abandonnée

etrange voiture.jpg

À la sortie du village de Montolieu, sur la route d’Alzonne, non loin de la ferme Guitard, une voiture semblait abandonnée par son conducteur à 14 h 30, ce samedi 23 janvier. Les feux de signalisation ne fonctionnaient pas ou plus et la signalisation du véhicule, stationné en partie sur la chaussée, était absente.

Des affirmations de la résidente de la ferme Guitard, non loin du lieu, le véhicule était là depuis le milieu de la matinée. L’habitacle était ouvert, et l’on pouvait voir au sol, les traces d’une fuite de liquide sous l’engin et des morceaux de tissu éparses sous la voiture. Gageons que les services concernés ait pu trouver la résolution pour cette voiture Peugeot 106, afin qu’elle désencombre pour partie la chaussée.

 

21:01 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

09.08.2015

Un acte de vandalisme qui se termine mal

Securite civile intervention sur la Dure.jpg

C’est vers 13 h 30  que les Paqueton,  propriétaires du Moulin Bas et du Moulin Barreau sont avertis par le voisinage que des bruits suspects émanent du Moulin bas. Monsieur Paqueton Henry se rend sur place et entend des bruits violents à l’intérieur de son moulin. Il remonte et prévient les services de la gendarmerie.

De ce temps un jeune homme remonte, depuis le moulin, le chemin de la rivière jusque dans le cœur du village. Il est essoufflé et selon les témoins assez énervé. Il demande à ce que des secours viennent sauver l’un de ses amis semble-t-il en train de se noyer après une chute dans la rivière, très dangereuse au niveau du moulin. Il disparaît ensuite dans la nature.

En attendant les services d’intervention, des villageois vont porter secours à ces jeunes en difficulté au bord de la rivière après leur forfait dans le moulin. Un blessé serait sorti de l’eau par un courageux villageois. Le village est quant à lui bloqué par la gendarmerie qui déroute les usagers sur Saissac au niveau du pont de l’Alzeau.

 

civiere helico (2).jpg

Le service départemental de la Sécurité civile déploie d’importants moyens de secours avec l’intervention de l’hélicoptère et des sapeurs pompiers aguerris aux missions de secours en milieu défavorable. Les blessés et protagonistes du vandalisme par rotation sont évacués sur un champ en face du village de Montolieu et le ou les blessés sont évacués vers les centres hospitaliers.

Vers 15 h 50, c’est la fin de l’intervention de sauvetage de la Sécurité civile. L’enquête déterminera dans les heures à venir les tenants et les aboutissants de cette histoire de vandalisme qui se termine par un blessé grave et un préjudice moral pour la famille Paqueton, entre autres.

 

16:53 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

05.02.2015

La cité du livre en manteau blanc

Montolieu sous la neige.JPG

La neige est fixée dans les paysages montolvains. Elle fait la joie des enfants amassant des paquets de poudre blanche sur les capots des véhicules stationnés, pour batailler gaiement. Pour les automobilistes et les riverains âgés, cela semble moins drôle.

La pellicule épaisse tombée rend la chaussée particulièrement très glissante. Tous les accès au delà de Montolieu sont difficilement praticables sans pneus hiver ou équipements adaptés. Grande prudence aux usagers dans les déplacements obligatoires, en attendant un retour à la normale.

09.12.2014

Odette Fauquant nous a quittés

Odette Fauquant 2 article.JPG

Odette dans son jardin, il y a peu...

C'est avec tristesse que la famille Duprez informe les Montolivains du décès de Mme Fauquant Odette domiciliée au Hameau des Oliviers. Ses obsèques religieuses seront célébrées le mercredi 10 décembre 2014 à 10h30, en l’église de Montolieu, suivies de l’incinération à 14h30, au funérarium de Trèbes.

27.11.2014

Mort suspecte et en nombre de pigeons

Pigeon mort.JPG

Les volatiles seraient victimes d'empoisonnement...totalement illicite.

Depuis bientôt deux semaines, les passants, les riverains, et les enfants des écoles de Montolieu assistent impuissants à un bien triste spectacle. Des pigeons meurent en grand nombre partout dans le village, jusque dans la cour des écoles.

Parfois ils tombent en plein vol et s’écrasent au sol, risquant au passage en plus de choquer par la scène, de blesser tous les passants. Pour certains pigeons, sentant leur malaise ils se recroquevillent au sol et agonisent durant deux heures avant d’expectorer un blé rouge de leur gosier et de mourir d’une hémorragie.

Alertée, la Mairie rappelle que ce type de pratique (qui fait mourir les animaux dans des conditions déplorables) est à la fois dangereux et interdit, obligation est faite de respecter cette interdiction qui est générale et confirmée par les services vétérinaires départementaux.

Le pigeon et l'enfant.JPG

Ici, sur notre photo, les mains d'une enfant montolivaine attristée recueillent la dépouille encore chaude de l’oiseau, qu'un humain irascible aura tué.

 

16:30 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

21.07.2014

Chaton perdu au coeur du village

Chaton perdu.JPG

Un petit chat a été trouvé dans le village devant le Café du Commerce, le dimanche 20 juillet. Il semble être âgé de trois ou quatre mois et porte un collier anti-puce. Il est recueilli provisoirement chez Pauline Wayne qui lui assure ses soins nécessaires. Ses propriétaires sont priés de contacter Mme Wayne au : 04 68 78 29 40.

13:21 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

05.10.2013

In Mémoriam Kévin

 

Kévin Ménard.jpgIl y a la vie naissante en chaque chose de la vie, à chaque instant. Il y a aussi la vie prématurément interrompue, plongeant toute rationalité dans la quête de sens. Il y a le chagrin des familles d’un village parce que la mort accidentelle de Kévin Ménard est douloureuse.

Kévin était un jeune homme infiniment bon, humble, plein d’amour pour sa famille, un grand complice de sa sœur jumelle Audrey et de sa petite sœur Laura. Il était brillant dans ses études ; ses professeurs ne tarissaient pas d’éloges à son sujet et faisait la fierté de ses parents. Kévin est né dans le XVème à Paris. Après la dernière mutation de son père, Pascal Ménard, le hasard a rapproché la famille de Kévin au pays de naissance de sa maman, Nathalie Zurano.

Kévin vivait chez son père à Montolieu et venait d’être admis à l’I.U.T. de Bordeaux pour passer une licence « Construction et Réalisation de Systèmes Automatisés », sa rentrée était prévue en septembre.

Kévin était un passionné de foot qu’il pratiquait au sein de l’équipe locale, y mettant tout son cœur. Fervent « supporter » du PSG, cela lui valait quelques railleries tout à fait sympathiques de ses co-équipiers, et de ses amis. Depuis peu, il pratiquait la musculation, il était aussi un passionné de jeux vidéo, jouant, comme les jeunes de sa génération parfois des nuits entières. Kévin voulait réussir sa vie, avoir une bonne situation et fonder une famille.

Il voulait participer aux frais de ses études, c’est la raison pour laquelle, il travaillait pendant ses vacances d’été au restaurant “l’Auberge du grand puits” à la cité de Carcassonne, il était très vaillant, très travailleur.

 Il y a une soirée privée entre amis à Carcassonne et au petit matin, de retour à Montolieu, c'est une collision frontale d’une violence telle que Kévin trouve la mort ainsi que l’autre conducteur, Grégoire-Jacques de Dixmude, originaire d’Alzonne, qui lui quittait Montolieu. Tous deux se connaissaient. Avec d’autres amis, Grégoire avait fêté l'anniversaire d'Audrey et Kévin en Espagne, à LLoret del Mar en juin dernier. Quelle destinée les a fait se croiser en ce dimanche 25 août ?

Reste qu’une communauté entière est touchée. Alors il faut resserrer les liens. Prendre le temps du temps pour atténuer la sidération de la perte de Kévin ; que toute la communauté humaine déploie ses bras de tendresse pour accompagner les familles endeuillées et les aider à surmonter ce drame absolu qui est de perdre, un enfant.

 

 

13:18 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

08.02.2012

Un dimanche de neige

20120205-20120205-DSCF4744.jpg

La neige n’est pas une calamité pour tout le monde. Dimanche les enfants du quartier ont transformé la rue de la Ferrière en station de ski. Cependant tout n’est pas parfait, la station n’est pas encore équipée de tire-fesse et les lugeurs une fois en bas ont dû remonter les 10% de pente à pieds. C’est assez frustrant de passer beaucoup plus de temps à remonter pour goûter seulement quelques instants la griserie de la descente. Mais c’est bien quand même ont reconnu les petits : « C’est super surtout que demain, pas de car de ramassage et pas d’école ».

Dimanche soir à la nuit tombée les employés communaux ont traité les voies de circulation. Lundi fini la neige et les parents ont pu aller au travail. 

 

11.11.2011

Entre Dure et Alzeau

Chez les retraités

Le 16 novembre à partir de 14h au foyer Jean Guéhenno aura lieu le loto de l’association du « Club des retraités ». Doté comme à l’habitude de nombreux lots il sera suivi du traditionnel goûter qui clôturera cette après-midi récréative.

 

Acte de vandalisme

Présentée depuis le vernissage de l’exposition des artistes amateurs montolivain sur le palier du premier étage du presbytère, la sculpture de Jean Pautou, une araignée géante, a été détruite par des mains inconnues mais certainement pas pour autant innocentes. Le sculpteur à qui on doit beaucoup d’autres réalisations étonnantes a été extrêmement choqué par cet acte de vandalisme gratuit. Se pose évidemment le problème de l’accès au presbytère où il semblerait qu’on entre comme dans un moulin.

07.05.2011

Nettoyage de printemps

DSC08820.JPG

Serait-ce le grand nettoyage de printemps ? En tout cas çà y ressemble. Les rues du village vont retrouver des couleurs avant l’arrivée des touristes et les villageois, surtout les plus âgés, seront satisfaits de pouvoir emprunter les ruelles sans risquer de glisser les jours de pluie sur la mousse qui s’était déposée sur les galets qui en recouvrent le sol. C’est Alain qui s’y est collé avec le « nettoyeur haute pression », dont le nom générique avait fait un temps la une des journaux.  

15:13 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |