25.06.2009

La journée le nez en l'air

20090614-20090614-DSCF5652.jpg

Il est bien connu qu'à force de côtoyer des choses aussi prestigieuses soient-elles, on finit par ne plus les voir. La journée "Le nez en l'air", a eu le mérite de faire découvrir, ou redécouvrir, des éléments du patrimoine local parfois oublié. La chapelle St-Roch qui est au catalogue des curiosités locales, était ce jour là ouverte au public sous la vigilance de Marius Couderc, gardien du sanctuaire. A intervalles réguliers, la petite cloche bien perchée dans l'embrasure du clocheton sonnait comme pour dire, hé ! je suis là, levez le nez ! A qui les vertèbres le permettaient, on pouvait la voir s'agiter toute contente, elle qui ne sonnera plus désormais les quelques offices annuels qui étaient célébrés à la chapelle, annulés sur décision de l'évêché.

Autre point d'intérêt, la visite du moulin Cathala, que l'on doit à l'amabilité de leurs propriétaires, Jacky et Patrice Milhau. Ancien haut lieu de la vie du village il était le passage obligé pour qui avait du grain à moudre. Il est bien loin le temps ou il embaumait la farine, mais si on ne peut plus la sentir, l'odeur est encore présente dans la mémoires des anciens. C'est en découvrant, pendant la visite guidée du moulin harmonieusement restauré, les anciennes meules devenues éléments de décoration, que les yeux de certains ont brillé à l'évocation du temps jadis, quand ils y venaient en culottes courtes. Sous les frais ombrages, bercés par le bruit du torrent, les visiteurs ont pu se délasser et partager le buffet apéritif offert par les hôtes. Merci au meunier et à la belle meunière.

20090614-20090614-DSCF5658.jpg

Quelques membres des Amis de la colline et de Capitelles et pierres sèches.

13.05.2009

Commémoration du 8 mai 1945

20090508-20090508-DSCF5242.jpg

La cérémonie commémorant le 64e anniversaire de la capitulation de l'Allemagne nazie le 8 mai 1945, qui mettait fin à la Seconde Guerre mondiale, a été suivie par de nombreux Montolivains. Participaient également de nombreux élus, une délégation de la gendarmerie et des représentants des associations d'anciens combattants et victimes de guerre.

Messieurs Edouard Ricard, maire et Nicolas Paly représentant de la section locale des Anciens combattants ont donné lecture des communiqués officiels du secrétariat d'Etat à la Défense, et du secrétariat d'Etat aux Anciens combattants. Ces déclarations ont été suivies par le dépôt de gerbes, la minute de silence et la Marseillaise.

Dans une tenue impeccable, un détachement de la Légion étrangère a rendu les honneurs donnant à cette cérémonie un caractère plus solennel. La population, les représentants officiels et les militaires ont été ensuite conviés par la municipalité au vin d'honneur qui était servi au foyer Jean Guéhenno.

20090508-20090508-DSCF5240.jpg

12.04.2009

Cérémonie du 70e anniversaire de la Rétirada

-4668.jpg

-4670.jpg

Cérémonies du 70e anniversaire de la Retirada.

La commémoration du 70e anniversaire de la Retirada, a donné lieu dans le département de l'Aude à de nombreuses cérémonies sur les lieux où les républicains espagnols avaient été internés. Quittant leur patrie après de longs et durs combats pour sauver une République avec laquelle ils avaient espéré construire une société plus juste, pourchassés par les armées fFranquistes, ils n'avaient eu d'autre alternative que de fuir ou de périr, soit fusillés, soit dans les geôles de la dictature.

Environ quatre cents d'entre eux se sont retrouvés détenus dans un camp improvisé dans les bâtiments de l'usine Nizet. Une plaque, à la mémoire des républicains espagnols détenus dans le camp de Montolieu a été dévoilée samedi en présence de Marcel Raynaud président du conseil général de l'Aude, Michel Escande conseiller général, Edouard Ricard maire de Montolieu, Ruben Rubio président de l'qassociation Chemin de l'exil rRépublicain espagnol de l'Aude. Un public très nombreux parmi lequel, de nombreux français d'origine espagnole ou leurs descendants vivant encore dans la région avaient tenu à être présent à cette émouvante cérémonie.