24.03.2011

Conséquences des récentes crues

20110319-20110319-DSCF1637.jpg
Un arbre déraciné à la sortie des gorges de l'Alzeau.

Conséquences des dernières fortes précipitations, beaucoup de rivières ont débordé de leur lit, l’Alzeau et la Dure ne s’en s’ont pas privées. Les gorges encaissées qui cernent le village de part et d’autre ont subi de violents assauts des eaux en furie qui ont remis en mémoire les crues dramatiques du passé. Moulins détruits, pont des juifs à la sortie du village emporté par les flots au XIXe siècle et plus récemment les crues dans les années quarante qui avaient provoqué beaucoup de dégâts venus s’ajouter aux malheurs de la guerre.

Il n’en fallait pas plus pour réveiller les craintes de certains riverains, notamment de l’Alzeau dont le lit envahi par la végétation et des arbres qui peu à peu s’approprient l’espace rétrécissent dangereusement le passage des eaux surtout quand ils sont déracinés par la force du courant, multipliant les risques pour les populations aval, tels entre autres monsieur et madame Lasserre qui n’en sont pas à leur premier désagrément et qui ont déclaré encore sous le choc : il y a trop longtemps que se pose le problème du nettoyage du lit des rivières qui s’il n’était pas traité rapidement pourrait avoir à terme des effets catastrophiques.

20110317-20110317-DSCF1614.jpg

10:19 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

03.08.2010

Un camion citerne accidenté

20100801-20100801-DSC07166 [800x600].jpg

C'est vraisemblablement à la suite d'une défaillance du système de freinage qu'un camion citerne vidangeur qui descendait de Saint-Denis a fini sa course contre la façade d'une maison de la rue Saint-Denis en détruisant en partie un angle en saillie de la bâtisse. Les opérations de dégagement du véhicule accidenté ont été compliquées par le transvasement de la cargaison nauséabonde dans un autre camion du même type et par l'étroitesse de la voie où normalement deux véhicules ne peuvent se croiser. Les riverains ont eu chaud.

21:43 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

18.06.2010

Le cri de colère d'un Montolivain

Le pont après travaux dont il ne subsiste que l'arche en pierres de taille20100615-20100615-DSCF9378.jpg

On ne présente plus Jean-Claude Azéma, ce natif de Montolieu amoureux du village de son  patrimoine et de la richesse de son environnement qu'il a souvent chanté dans ses poèmes a été scandalisé par la destruction sans discernement d'un ouvrage ancien. Il a demandé à ce que son texte soit publié dans la presse.


PATRIMOINE EN PERIL


Récemment la DDE a effectué à l'entrée de l'agglomération des travaux d'élargissement de la chaussée, d'un pont reliant par la RD 8, Montolieu à Alzonne. Les parapets construits de blocs de pierres taillés faisant l'admiration des promeneurs, ont été entièrement démolis et remplacés par des grilles galvanisées, peu scrupuleuses de la beauté de l'environnement. A l'heure où Montolieu dénommé "la cité du livre", s'enorgueillit à juste titre d'être un des plus beaux villages de la Montagne Noire, avec ses sites classés qui attirent de nombreux touristes, ne laissons pas mettre en péril notre patrimoine local.
C'est pourquoi j'attire aujourd'hui l'attention des élus municipaux, des habitants et associations locales, ainsi que des élus régionaux du département, afin d'obtenir la reconstruction à l'identique du vieux pont de pierre, témoin séculaire de notre cité rurale fière de son passé.


J.C Azéma.

14:24 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

11.04.2010

Les clercs retraités du Languedoc Roussillon en assemblée générale

20100408-20100408-DSCF8754.jpg
Madame Courière ancien maire de Montolieu était présente.

Joignant l'utile à l'agréable, les adhérents de la caisse de retraite du notariat de la région Languedoc-Roussillon, clercs et secrétaires, ont tenu leur assemblée générale annuelle au village du livre. Soixante-dix sept membres de l'association étaient présents, dont madame Courrière, pour participer aux travaux de l'assemblée à laquelle assistait le directeur général du siège parisien venu tout exprès. C'est au restaurant Le Marque Page que les retraités ont déjeuné avant d'aller visiter le village pour terminer la journée.

20:58 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

13.02.2010

Les à côtés de la neige

20100212-20100212-DSCF8294.jpg

Quand de son blanc manteau, la neige recouvre villages et campagnes les paysages en sont tout transformés, adoucis, les bruits sont étouffés et il s'en dégage un sentiment de paix et de sérénité. Les écoliers gagnent quelques jours supplémentaires de vacances et peuvent ainsi profiter à domicile des joies de la neige. Dans cette impression d'isolement, plus que d'habitude, les voisins s'entraident et portent spontanément assistance aux plus faibles, les habitants des écarts redécouvrent la marche à pied et quelques possesseurs de 4x4 font du covoiturage, et tout le monde est beau et gentil. Le revers de la médaille c'est pour les services techniques qui ne savent plus où donner de la pelle, le facteur qui ne passe pas et le boulanger qui ne peut plus faire sa tournée, mais tout devrait rapidement rentrer dans l'ordre.

Communiqué de la communauté de communes.                                                Les intempéries ont fortement perturbé la collecte des déchets ménagers et caissettes jaunes. Tout devrait redevenir normal la semaine prochaine.

16:08 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

19.08.2009

Sortie de route stoppée par un pylône

20090815-20090815-DSCF6180.jpg

Un fait divers, qui aurait pu se terminer beaucoup plus mal, s'est produit il y a peu route de Fraisse. Selon un témoin, une voiture qui quittait en pleine nuit le lotissement la Ferrière pour s'engager à très vive allure sur la D148 en direction du village, a percuté violemment un poteau de bois supportant une ligne électrique et un lampadaire de l'éclairage urbain. Sous la violence du choc le poteau a été sectionné à sa base, ce qui en dit long sur l'état de fraicheur du conducteur et de sa capacité à conduire au moment des faits. Il semblerait qu'aucun des passagers, qui s'étaient enfuis dans la nature, n'aient été blessés. Ceci n'est malheureusement que l'illustration du total mépris des règles qui tend à se généraliser de la part d'automobilistes, qui lorsqu'ils circulent sur des voies secondaires et dans le cas présent, même dans des zones résidentielles, prennent ces axes pour des espaces hors des lois où ils pensent pouvoir tout se permettre. Au chapitre des incivilités, on peut ajouter également les nuisances sonores qui sont le fait d'énergumènes circulant sur des motos de petite cylindrée de type tout terrain débridées par leur soin et équipées de silencieux qui n'en ont plus que le nom, qui se livrent à des exercices de virtuosité dans les rues du village et des environs, accélérations au point fixe et autres excentricités. Des riverains excédés ont été contraint de se plaindre auprès des autorités municipales dont l'intervention semble avoir porté ses fruits.

14:46 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

22.04.2009

La mésaventure d'Alaric mutilé par un piège

_.jpg

Alaric est un très beau chat de quatre ans qui a été bien malgré lui le héros d’une aventure qui aurait pu beaucoup plus mal tourner, dont il gardera des traces toute sa vie. Disparu de chez sa maîtresse pendant dix-huit jours, il est revenu chez lui, très amaigri, avec une patte broyée très certainement par un piège.

 

Son instinct de survie hors du commun pour un animal domestique, l’a conduit, comme le font certains animaux, dit sauvages, à se ronger le membre prisonnier pour pouvoir se libérer et a dû subir l’amputation d’une patte avant.

 

On sait à quel point Nicole Cabanié aime les animaux et ce qui est arrivé à son matou l’a mis hors d’elle, « ce beau chat se retrouve infirme pour le restant de ses jours. Il y a de quoi être révolté contre ces pratiques barbares et incontrôlées qui sévissent dans nos campagnes. Nous vaccinons nos animaux contre les maladies, mais rien ne peut les protéger de la bêtise et de la méchanceté humaine ». Alaric, encore convalescent, a consenti à poser pour la photo.  

11:00 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |