07.08.2013

La Fête locale organisée par le Comité des Fêtes

 Le Comité des fêtes informe de la grande fête locale du vendredi 9 au dimanche 11 août 2013.

Au programme : Vendredi 9 août : à 19h, Challenge Lucien Puel, AS Saissac Cabardès / Foot Loisirs Sanquetous, puis apéritif et repas moules-frites animés par Conver's Band.

A partir de 22h, deux concerts gratuits de groupes du "cru".

En 1ère partie et pour la première fois à Montolieu, « Les Supers Belles », artistes citoyennes et féminines, dotées d’une bonne dose d’humour, elles chanteront en français, en occitan et en anglais.

Le groupe est composé de Camille Simeray, Dalele Muller, Hélène Pages, Isabelle Francois et Lise oustric issues de différentes formations musicales : la Mal Coiffée, Radio Tatouille, la Music'a deux Leï. "Cinq femmes pour un concert joyeux dans lequel elles ne s'interdiront rien ; des compositions, des reprises de chansons célèbres, avec un seul mot d'ordre, le plaisir de convier le public dans leur univers, pour le faire danser et chanter avec elles", selon le Comité.

C'est le groupe, « Les Traitres », qui assurera la deuxième partie de la soirée, il proposera le répertoire de la chanson française et du rock festif.

Samedi 10 août : à 20h, repas cassoulet à 12€ sur inscription au : 06 82 36 65 33, et en soirée une ambiance discothèque assurée.

Dimanche 11 août : à 20h30, tour de village en fanfare avec l'orchestre « Accord Majeur », suivi du bal musette-variétés organisé par l'Amicale des retraités.

De la bonne humeur, de la convivialité et du partage en perspective pour ce grand weekend montolivain.

 

 

28.01.2011

Ampélofolies le concert de Denis Wetterwald

20110122-20110122-DSCF1403.jpg

Le maître Denis Wetterwald.

Le tout Montolieu est là, sur la scène du foyer Jean-Guéhenno tout est prêt, le régisseur a disposé l’orchestre, l’archiviste placé les pupitres et distribué les partitions, la salle bruit des conversations du public qui attend que le spectacle commence. Le maître arrive enfin, la salle applaudit, comme au vrai concert, puis le bruit va décrescendo jusqu’au silence quasi religieux qui précède l’exécution, seulement cette fois c’en est une, exécution, « y a pas de musiciens ».

Le ton est donné et Denis Wettrewald va pendant près de deux heures, sous le prétexte fallacieux de meubler en attendant les instrumentistes, se livrer à un étourdissant monologue en apparence complètement déjanté mais qui est admirablement construit en usant des homonymies de la langue française et enchaînant avec maestria sur la composition de son orchestre fantôme, la création du monde, la chanson réaliste surtout chantée par les femmes, mais c’était il y a longtemps…

Toujours en mouvement, ses mains virevoltent sans cesse à la façon d’un chef d’orchestre mais finalement çà n’est pas des musiciens qu’il dirige c’est le public qu’il entraîne pour sa plus grande joie dans ses délires et sa vision humoristique du monde. On a beaucoup ri à ce spectacle déjà récompensé de nombreuses fois dans les festivals de l’humour, mais là c’est du très haut de gamme.

11:01 Publié dans concert | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

28.10.2009

Un concert de musique russe très apprécié

20091024-20091024-DSCF6714.jpg

C'est à la demande du maire Edouard Ricard que pour la seconde année consécutive, le chœur Doros de Moscou a donné un concert en l'église Saint-André. Profondément ancrée dans leur culture, la musique vocale, notamment en forme de chœur, devait prendre un essor considérable quand en 1648, le tsar Alexis premier de Russie interdit l'usage de tout instrument de musique sous l'influence de l'église orthodoxe qui les considérait comme diaboliques (interdiction levée  par Pierre le Grand en 1711). Depuis, le chant choral est toujours pratiqué par de très nombreux Russes et c'est de cet inépuisable creuset qui s'étend de l'Europe aux confins de l'Asie qu'émergent des artistes tels que ceux qui se sont produits dernièrement à Montolieu.

La première partie du concert était consacrée aux chants orthodoxes liés à la liturgie. Impressionnante de justesse et de sensibilité, toute en nuances, l'interprétation de ces chants par ces voix aux timbres si particulier s'élevant dans la nef de l'église a scotché plus d'un auditeur à son banc, faisant dire à l'un d'entre eux encore sous le charme à la fin du concert, « c'est tellement beau, tellement puissant que moi, anticlérical et athée, en écoutant cette musique, je me suis surpris un instant à croire ».  Romances, balades, folklore juif, chansons burlesques ont composé la deuxième partie dans un registre plus léger qui se terminait par un clin d'œil à l'occident avec l'Ave Maria de Schubert. La salle debout, conquise par tant de talent, a pendant de longues minutes ovationné les chanteurs et le maire, en remerciant les artistes et à travers eux le peuple russe, a salué ceux qui pendant tant années d'obscurantisme avaient su préserver comme un trésor ce patrimoine musical, profane et religieux, dans l'espoir de le transmettre aux générations futures.

20091024-20091024-DSCF6717.jpg

Après leur prestation les choristes ont été invités à dîner au café du Commerce et Edouard Ricard à qui l'on reconnaît quelques talents de chanteur dont il n'est pas avare, n'a pas résisté au plaisir de leur pousser la romance que les chanteurs ont accompagnés spontanément à mezzo voce.

15:24 Publié dans concert | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

29.07.2009

La chorale Voix d'été

20090724-20090724-DSCF6018.jpg

Le maire prononce un mot de bienvenue aux choristes.

Agréable surprise, comme il s'en produit régulièrement durant la belle saison, le concert choral donné en l'église St-André par l'ensemble Voix d'été. En tournée estivale dans le grand Sud, cette formation composée de jeunes Allemands de la région de Bonn, a, en répondant à l'invitation du maire, su conquérir un public important d'amateurs avertis, avec un programme judicieusement choisi.

Des compositeurs de la Renaissance jusqu'à la période contemporaine, une large place était consacrée aux auteurs français. Cément Janequin, Josquin des Prés et plus près de l'époque actuelle Françis Poulenc, qui membre du célèbre groupe des six, avait à son époque révolutionné la musique française et dont les œuvres figurant au programme ont ajouté une délicate touche de modernité. Une heure de bonheur donc avec cette formation dirigée avec maestria par Ulrike Ludewig que le public a longuement ovationnée.

21:31 Publié dans concert | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

22.07.2009

Concert par l'ensemble Voix d'été

20090419-DSCF5007.jpg

Vendredi 24 juillet à 17 h 00 en l'église Saint-André de Montolieu, un concert sera donné par l'ensemble vocal Voix d'été de Bonn, Allemagne. Chef de chœur : Ulrike Ludewig.

Musique sacrée et chansons : Françis Poulenc, Guillaume de Machaut, Josquin des Prés, Clément Janequin, Morten Lauridsen seront au programme de cet unique concert.

Entrée libre.

11:35 Publié dans concert | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |