09.08.2015

Un acte de vandalisme qui se termine mal

Securite civile intervention sur la Dure.jpg

C’est vers 13 h 30  que les Paqueton,  propriétaires du Moulin Bas et du Moulin Barreau sont avertis par le voisinage que des bruits suspects émanent du Moulin bas. Monsieur Paqueton Henry se rend sur place et entend des bruits violents à l’intérieur de son moulin. Il remonte et prévient les services de la gendarmerie.

De ce temps un jeune homme remonte, depuis le moulin, le chemin de la rivière jusque dans le cœur du village. Il est essoufflé et selon les témoins assez énervé. Il demande à ce que des secours viennent sauver l’un de ses amis semble-t-il en train de se noyer après une chute dans la rivière, très dangereuse au niveau du moulin. Il disparaît ensuite dans la nature.

En attendant les services d’intervention, des villageois vont porter secours à ces jeunes en difficulté au bord de la rivière après leur forfait dans le moulin. Un blessé serait sorti de l’eau par un courageux villageois. Le village est quant à lui bloqué par la gendarmerie qui déroute les usagers sur Saissac au niveau du pont de l’Alzeau.

 

civiere helico (2).jpg

Le service départemental de la Sécurité civile déploie d’importants moyens de secours avec l’intervention de l’hélicoptère et des sapeurs pompiers aguerris aux missions de secours en milieu défavorable. Les blessés et protagonistes du vandalisme par rotation sont évacués sur un champ en face du village de Montolieu et le ou les blessés sont évacués vers les centres hospitaliers.

Vers 15 h 50, c’est la fin de l’intervention de sauvetage de la Sécurité civile. L’enquête déterminera dans les heures à venir les tenants et les aboutissants de cette histoire de vandalisme qui se termine par un blessé grave et un préjudice moral pour la famille Paqueton, entre autres.

 

16:53 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.