17.07.2013

Jacques Petitpain : un peintre-graveur d’exception exposé à l’Apostrophe

Jacques Petitpain.JPGHabité de discrétion, d’humanisme, de voyages, Jacques est un artiste à la carrière hors-norme. Petit-fils de graveur dans le IIIe arrondissement de Paris, il entre à l’Ecole Boule à 17 ans. Il en ressort diplômé et intègre en 1968, l'Académie Julian de Paris pour apprendre la peinture.

A l’issue débute alors un voyage de 24 années en Afrique et dans de l'Océan Indien où il échange autant son savoir, qu’il reçoit du savoir des artistes, bijoutiers, graveurs et artisans d’art locaux. Ces rencontres édifient sa personnalité et orientent profondément son art graphique.

Petitpain exposera au Centre Culturel Français d’Abidjan, travaillant avec des bijoutiers de Bangui en Centrafrique,età Lubumbashi au Zaïre. En 1973, il s’installe comme décorateur à Mbabane au Swaziland pour une mission Canadienne.

L’Océan Indien l’appelle et c’est à Maurice, que Jacques grave pour des particuliers, il exposera à Rose Hill, dans la Prestigieuse Galerie d’Art Max Boullé. Après avoir remonté quasiment toute l’Afrique par l’est, il fait une halte en 1976 en Tunisie où il expose à la Galerie-Salon des Arts. La terre natale lui manque, Jacques rentre en France, une année puis, grand nomade, il reprend la route du voyage et c’est en Inde que séjourne l’artiste. Il réside principalement à Goa jusqu’en 1998 et rentre en France définitivement pour se fixer à Banyuls.

Puis en 2000, Jacques tombe amoureux des berges de l’Alzeau, touché par l’accueil du Musée des Métiers du Livre et des montolivains, il s’y installe graveur. Commence pour lui une ère d’expositions où il est régulièrement primé.

En 2002, le Théâtre Municipal de Castres au Salon du Printemps lui décerne le premier prix. L'année 2002 toujours, il reçoit le prix de la Ville de Castelnaudary qui lui attribue l'année d'après au Salon du Printemps 2003, le prix « Univers ». Il devient « Meilleur Ouvrier de l'Aude ».

De retour de la 3ème Biennale de l'Estampe à l’Espace Culturel de Magnè en Marais Poitevin, aujourd’hui, Jacques Petitpain, à l’aube de 50 ans de carrière, conserve intact le goût des autres, et la passion vive de son art.

Rendez-vous est donné aux amateurs, aux passionnés, à l’Apostrophe où ses œuvres sont exposées parmi un collectif d’artistes jusqu’au 30 septembre. Pour le rencontrer à son atelier, 14 Hameau des Oliviers, tél : 04 68 24 92 37. Site : jacques-petitpain.fr

Les commentaires sont fermés.