30.08.2012

Jean Pautou écrivain

16.08.2012 Jean Pautou La je sais tout - 6660-6660.jpg                       Il ne fallait pas arriver trop tard pour assister à la première lecture en public de « La je sais tout » ; demi-heure avant que çà commence la salle affichait complet. Le public était impatient de  découvrir le nouveau talent caché de Jean Pautou, l’écriture. On connaissait le peintre, le sculpteur et maintenant on allait découvrir l’écrivain, très modeste précise-t-il l’œil coquin et le sourire amusé d’un galopin qui vient de faire une bonne farce.

C’est  un recueil de souvenirs de la vie du village qui va de 1875 à 1945 que Jean Pautou nous livre en étayant son récit sur des personnages hauts en couleur dont l’apparence les traits de caractère leur profession ou leurs manies faisaient qu’on les avait affublés de surnoms souvent cocasses et parfois pas très tendres. C’est comme une promenade qui commence par la cime de la ville comme on la nommait à l’époque et qui parcourt les rues du village pour finir tout en bas au faubourg.

Au long des rues l’auteur nous parle des commerces, de l’épicerie et ses odeurs, des cafés, des artisans, des gens qui vivant presqu’en vase clos avaient le temps de s’observer. En ajoutant  les inévitables commères à la langue bien pendue dont « La Je Sais Tout » des histoires de relations coupables ou d’amoureux éconduits et quelques anecdotes un peu lestes il n’y a qu’un pas à franchir pour se croire dans un roman de Pagnol.

« La Je Sais Tout » est en vente au musée des Arts Graphiques à 10€. Il faut attendre le second tirage car les cinquante premiers exemplaires ont été épuisés le jour de sa sortie. 

16.08.2012 Jean Pautou La je sais tout - 6660-6667.jpg                     Le public a chaleureusement applaudi le nouvel écrivain Jean Pautou.

21:18 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

23.08.2012

Beau succès pour la fête d'été

Trois jours durant bousculant un peu les habitudes la fête s’est emparée du village, animations musicales, repas moules frites, concours de pétanque, bal musette, soirée disco, grands orchestres ont participé à la réussite de l’évènement annuel dont l’organisation confiée au dynamique comité des fêtes présidé par Josiane Bergé a encore été parfaitement maîtrisée.

19.08.2012 Fête de montolieu - Le cassoulet spectacle -6673.jpg                        Une mention spéciale pour la soirée de clôture qui a dû battre le record de participation avec plus de deux cent cinquante convives venus en groupes d'amis ou en famille déguster le traditionnel cassoulet dans une ambiance revue de cabaret menée avec brio par le présentateur – animateur - chanteur et les danseuses de la troupe Un Grain de Folies.

19.08.2012 Fête de montolieu - Le cassoulet spectacle -6685.jpg

Bravo aux jeunes du comité des fêtes et à leur présidente qui remercient la population les annoncueurs et la municipalité pour leur aide précieuse.

Objets trouvés

Un trousseau de clés de voiture qui semblerait être de marque Toyota attend son propriétaire chez la présidente du comité des fêtes Josie Bergé tel : 06 77 93 30 26.

19:35 Publié dans Vie communale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

22.08.2012

Le jardin du presbytère

04.08.2012 Jardin Presbytère-6615.jpg                       Le jeune Guilhem qui a participé aux fouilles fait visiter l'exposition. 

La rencontre avec la population organisée par les responsables du projet de réhabilitation du jardin du presbytère a permis d’informer le public sur l’état d’avancement des travaux qui débutés en 2011 n’ont pas encore repris. Loin d’être enterré le chantier devrait reprendre dans un délai assez court le temps que le centre social AVEC, qui planifie les chantiers jeunes de la communauté de communes établisse le calendrier des travaux.

Entre-temps des fouilles on eu lieu auxquelles ont  participé quelques jeunes montolivains ; elles ont permis la découverte d’objets tels qu’outils, fragments de vaisselle, pièces de monnaies sans valeur qu’on appelait « les sous » d’une valeur de cinq centimes de l’époque, morceaux de dallage de différentes époques etc.  Conçues par Gérard Puel une série d’images représentant le jardin une fois achevé ont donné aux visiteurs une idée de cet espace quand complètement réhabilité il sera rouvert au public.

Autour d’un verre offert par l’association Terre Montana Janné les idées ont circulé bon train chacun donnant son avis sur l’utilisation future de ce lieu où les promeneurs pourraient venir se reposer et où seraient organisés quelques petits spectacles, expositions de sculptures et autres animations.

21.08.2012

Rencontre d'été des Enfants de l'Aude à Paris

08.2012 Rencontre estivale des enfants de l'aude à paris-1030432.jpg                Visite commentée par André Durand des installations du moulin.

C’est par la visite du moulin à papier de Brousses qu’a débutée la rencontre d’été de l’association des Enfants de l’Aude à Paris. Le rendez-vous était fixé au parking du moulin en pleine garigue pour donner le ton d’une journée qui se voulait bucolique. Passionnante la visite de ce moulin construit à la fin du XVIIIe qui est le dernier en activité dans le Languedoc. Guidés par le propriétaire André Durand les visiteurs ont appris beaucoup de choses sur la fabrication de ce matériau qui fait partie de la vie de tous les jours et qu’on manipule sous diverses formes sans pour autant y prêter beaucoup attention.

Des origines à nos jours toute l’évolution des techniques ont été abordées mais celle qui a retenu le plus l’attention est la démonstration de la méthode traditionnelle qui est toujours utilisée pour produire le papier d’art artisanal que commercialise le moulin de Brousses. Le petit groupe s’est ensuite rendu au restaurant Le Rebombier où la table les attendait dressée sur la pelouse à l’ombre des arbres. Après avoir récupéré, l’après midi était consacré à la visite de Montolieu ; le musée avec l’exposition sur la gravure de Dürer à Goya, l’atelier de Carole Foissier papetière d’art, pour une démonstration de fabrication de papier végétal et le village, avec ses ruelles, l’Espérou et son point de vue, ses librairies et ses artistes peintres sculpteurs et photographes. Une journée bien remplie qui a comblée les participants.

03.08.2012

Les Amis de la colline sont allés dîner la haut sur la colline

Ils ont dîné sur la colline

20120729-DSCF6585.jpg

Ils sont allés dîner la haut sur la colline « Les amis de la colline St Roch ». C’était leur fête annuelle. Eux qui toute l’année donnent de leur temps pour entretenir le site ont pleinement profité de ce moment de détente et de convivialité. Toujours fidèles au poste beaucoup d’anciens étaient présents dont certains étaient déjà là à la fondation de l’association comme le doyen Marius Couderc encore membre actif du bureau.   

20120731-035.jpg

Trois artistes étaient invités, le peintre Tomasz Mielniczek qui exposait plusieurs toiles dont quelques unes réalisées sur le site même de St Roch et le guitariste Bernard Margarit avec sa compagne la chanteuse Françoise Marza, pour un tour de chant. 

 

20120729-DSCF6604.jpg

Planté dans le magnifique décor naturel du site de la chapelle à l’ombre des cèdres séculaires avec en bruit de fond le chant des cigales ce concert aurait fait le bonheur de plus d’un festivalier. Dès les premières mesures de : Jardin d’hiver d’Henri Salvador, la belle voix de mezzo soprano de Françoise Marza a immédiatement accroché le public.

Un timbre chaud et un très beau phrasé, soutenu par le talentueux guitariste Bernard Margarit dans le rôle d’accompagnateur, il n’y avait plus qu’à se laisser porter par la musique et savourer un programme bien construit avec de grands standards internationaux et une place de choix pour les œuvres de Claude Nougaro. Beau succès pour cette prestation très appréciée du public qui en redemandait toujours et encore.

C’est sous le titre « Françoise Marza chante Nougaro » qu’elle se produit en concert avec son quartet composé de Bernard Margarit à la guitare, Antoine Oña à la contrebasse et Hervé Chiquet à la batterie.

01.08.2012

Le nouveau fournil fonctionne enfin

20120728-DSCF6555.jpg 

Samira la nouvelle boulangère.

On a tous en tête l’image célèbre du Français avec sa baguette sous le bras  tout un symbole, car s’il est une chose dont on a du mal à se passer c’est bien du pain. Mais çà y est, on va enfin pouvoir aller chercher le pain à la boulangerie du village. Depuis samedi c’est chose faite, les premières fournées sont sorties. Après des mois de travaux et de tracasseries de tous ordres qui en avaient plusieurs fois retardé la mise en service, c’est d’un fournil flambant neuf que sort le pain qui est servi à la clientèle par la charmante maîtresse des lieux Samira Mecheri.

Croissants, viennoiseries, pâtisseries, sandwiches, pizzas viennent compléter l’offre et peuvent être emportés ou consommés sur place sous la petite halle juste en face. Pour cette journée inaugurale la population a été invitée à partager un verre et à goûter aux spécialités de la maison et il y avait foule. On se doit de remercier Nelly de l’épicerie Vival qui pendant la longue période de transition a maintenu un dépôt de pain qui a bien rendu service particulièrement aux personnes limitées dans leurs déplacements. Le nouvel établissement est ouvert du lundi au dimanche de 6h30 à 19h30. Tel : 04 68 76 36 01