24.03.2011

Conséquences des récentes crues

20110319-20110319-DSCF1637.jpg
Un arbre déraciné à la sortie des gorges de l'Alzeau.

Conséquences des dernières fortes précipitations, beaucoup de rivières ont débordé de leur lit, l’Alzeau et la Dure ne s’en s’ont pas privées. Les gorges encaissées qui cernent le village de part et d’autre ont subi de violents assauts des eaux en furie qui ont remis en mémoire les crues dramatiques du passé. Moulins détruits, pont des juifs à la sortie du village emporté par les flots au XIXe siècle et plus récemment les crues dans les années quarante qui avaient provoqué beaucoup de dégâts venus s’ajouter aux malheurs de la guerre.

Il n’en fallait pas plus pour réveiller les craintes de certains riverains, notamment de l’Alzeau dont le lit envahi par la végétation et des arbres qui peu à peu s’approprient l’espace rétrécissent dangereusement le passage des eaux surtout quand ils sont déracinés par la force du courant, multipliant les risques pour les populations aval, tels entre autres monsieur et madame Lasserre qui n’en sont pas à leur premier désagrément et qui ont déclaré encore sous le choc : il y a trop longtemps que se pose le problème du nettoyage du lit des rivières qui s’il n’était pas traité rapidement pourrait avoir à terme des effets catastrophiques.

20110317-20110317-DSCF1614.jpg

10:19 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

23.03.2011

Les écoliers de maternelle exposent au musée

20110318-20110318-DSCF1618.jpg

Les petits écoliers de l’école maternelle viennent de voir leur travail mis à l’honneur par une exposition au musée des Arts et Métiers du Livre et des Arts graphiques. Le livre qu’ils ont réalisé de toutes pièces dans le courant du premier trimestre à « l’Atelier du Livre », confection du papier, création de textes autour de maman, dessins, reliure, est exposé salle du premier étage avec en plus un travail intéressant sur la main. Evènement oblige, pour le vernissage de l’exposition beaucoup de parents étaient présents, l’occasion pour un certain nombre d’entre eux de découvrir le musée avec ses collections permanentes et l’actuelle exposition « Revues 1909 – 1939 » consacrée à François Bernouard, graveur, typographe, éditeur. Comme dans tout vernissage, la petite cérémonie s’est achevée autour d’un verre, de jus de fruit bien sûr.

20.03.2011

Inauguration de "L'Annexe" maison de la poésie

20110316-20110316-DSCF1595.jpg

Suite logique du projet initial développé par Philipe Coquelet, doter le village du livre d’une structure complémentaire au centre d’art et de littérature, la maison de la poésie, « L’Annexe », située au cœur du village dans une demeure du XVIème siècle entièrement rénovée où sont proposé dès à présent des expositions, a été inaugurée en présence de personnalités du monde des arts, poètes, écrivains, éditeurs, peintres, sculpteurs et musiciens. Résidence de créateurs l’Annexe est maintenant opérationnelle et accueille des auteurs et artistes pour une création personnelle ou en lien avec un travail pour le public mais aussi dans le cadre des activités de la coopérative. Des créateurs de champs artistiques différents se réuniront tous les ans autour d’une manifestation d’actions poétiques « Le Scènopoïete » dans le cadre du printemps des poètes. La petite cérémonie inaugurale a fait l’objet d’un récital de textes et de poèmes par les auteurs qui résidents actuellement à la maison de la poésie Jean-Louis Houchard, Marie-Aline Villard, René Le Borgne, Sylvie Nève, Jean-Marc Weber, Jean-Pierre Bobillot. L’Annexe, maison de la poésie rue Bastié Montolieu 04 68 78 82 08

20110316-20110316-DSCF1607.jpg                     La poétesse Sylvie Nève

18.03.2011

Café théâtre à l'Apostrophe

20110313-20110313-DSCF1565.jpg

C’est dans une ambiance très café théâtre, dans les salons de l’Apostrophe qui conviennent très bien à ce genre de prestations, que se sont produit les comédiens de « L’Open Théâtre » dirigés par Tom Twentiman à la fois fondateur, directeur et comédien. Amateurs certes, statut qu’ils revendiquent, mais pleins d’un enthousiasme communicatif tant leur plaisir de jouer la comédie est évident car visiblement jouer pour s’amuser doit être leur devise et le public en profite pleinement.

Deux comédies tramées sur des modèles déjà éprouvés, les maris, les femmes, les amants, la maréchaussée et les politiques où tous en prennent évidemment pour leur grade ont amusé un public qui a bien apprécié cette nouvelle formule de théâtre presque à domicile en souhaitant que l’expérience se renouvelle. Un barde, Irlandais de surcroît, Nicky Corca a lui aussi mis son grain de bonne humeur avec des standards gais et entraînants du folklore international.

20110313-20110313-DSCF1577.jpg



20110313-20110313-DSCF1584.jpg

17.03.2011

L'adieu à Pierre Bonafous

20090419-20090419-20090419-DSCF5036.jpg

Pierre Bonafous s’en est allé dans sa quatre vingt dixième année, discrètement, comme il avait vécu, en s’endormant un soir pour ne plus se réveiller. En apprenant la nouvelle beaucoup ont dit, c’est une belle mort, mais as-t-on le choix. Natif de montolieu il n’avait jamais quitté la commune sauf pour un séjour au STO qu’il avait effectué dans les pyrénées orientales car le fait d’avoir été réformé lui avait probablement valu d’échapper au travail forcé en Allemagne. Par la suite il travaillera pendant quarante ans à Vignard comme ouvrier agricole et sera le témoin et l’acteur de l’évolution des méthodes de travail dans l’agriculture passant de la traction animale avec des bœufs, puis des chevaux et ensuite au tracteur pour sa plus grande satisfaction mais il gardait une tendresse particulière pour les chevaux et en parlait encore avec une lueur de nostalgie dans le regard. Il y a peu, ayant de grandes difficultés pour se déplacer et faire un minimum de courses, il s’était retiré à la maison de retraite de Saissac. Les montolivains qui l’ont accompagné jusqu’à sa dernière demeure présentent à sa famille et à ses proches leurs sincères condoléances.

15.03.2011

Soirée réussie pour le loto du comité des fêtes

20110311-20110311-DSCF1551.jpg
Succès mérité pour le loto organisé par le dynamique comité des fêtes dont les jeunes gens filles et garçons, font feu de tous bois pour pourvoir les finances de l’association en prévision de la fête d’été durant laquelle sera célébré le cinquantième anniversaire de la création du comité des fêtes et pour lequel ils ont prévu de donner un éclat particulier à cet évènement.

C’est dans une ambiance conviviale que s’est déroulée la soirée avec son scénario presque immuable, ses moments de suspens avec montée d’adrénaline jusqu’à l’annonce du quine crié par un heureux chançard. Les pâtisseries maison et la buvette ont été appréciées par les participants car comme chacun sait  les émotions çà creuse.

20110311-20110311-DSCF1555.jpg
Un habitué des soirées du loto.

15:09 Publié dans Associations | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

09.03.2011

Après midi théâtre à L'Apostrophe

Dimanche 13 mars à 17 h dans les salons de l’Apostrophe « L’Open Théâtre » interprètera deux comédies, « La folie de Maurice » création de la troupe, suivi de « Bisou-Bisou », librement adapté d’une pièce de Pierre Sauvil. L’Open Théâtre qui compte actuellement douze comédiens a été crée il y a dix ans dans la haute vallée où il réside et continue à se produire avec un répertoire de comédies légères et comiques qui ont fait sa réputation. Ce spectacle théâtral donné à l’Apostrophe sera une première. Nicky Corca, chanteur Irlandais, qui interprète des chansons du monde en s’accompagnant à la guitare et au banjo animera la suite du spectacle.

Entrée 5 €. Pour dîner après le spectacle réserver au 04 68 24 80 18.

19:59 Publié dans Spectacles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

02.03.2011

En mars au musée des Arts et Métiers du Livre

20110228-20110228-DSCF1540.jpg

Exposition

 

François BERNOUARD REVUES 1909 - 1939  

Les revues éditées par François Bernouard sont variées. Si certaines sont luxueuses, ou pensées elles-mêmes comme une œuvre d’art, d’autres, à l’opposé sont de véritables feuilles de choux. Elles témoignent d’une période politique, sociale, économique, artistique et intellectuelle de leur temps. Les impressions de François Bernouard traduisent un dialogue sensible entre écriture, gravure, dessin, typographie, papier et imprimerie. Les revues où l’artiste se confond avec l’artisan (1909-1939) portent à la connaissance de l’art, la poésie et la littérature en cours. Leur lecture permet de découvrir des auteurs, des peintres, des graveurs, des comédiens, des musiciens, des architectes qui sont aujourd’hui oubliés, alors que leurs analyses ont eu une influence sur la création de leur époque. Conception et réalisation : Claire Giovanangeli-Taoussi

20110228-20110228-DSCF1535.jpg

À voir en ce moment et jusqu’au 20 mars 2011. Exposition consacrée au fonds de bibliophilie François Bernouard (1884 – 1948) poète, typographe, imprimeur, éditeur, libraire.

Musée des Arts et Métiers du Livre rue de la mairie Montolieu. Tél : 04 68 24 80 04

Entrée libre du lundi au samedi de 14 h à 17 h, le dimanche de 15 h à 17 h.

 

Cours d’histoire de l’art par Anne Réby  Mardi 22 mars : La peinture dans l’Antiquité classique. Mardi 29 mars : La fin de l’Empire romain, débuts de l’art chrétien. Horaire des cours 18 h 30 à 20 hTarif : cours à l’unité hors adhésion : 10 €

18:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Le projet de finalisation de "L'Envol" présenté au public

20110219-20110219-DSCF1519.jpg

C’est en 1995 que Yonel Lebovici (1937-1998), un grand nom du design et de la sculpture du XXe siècle, entreprend en hommage à Michel Braibant, à ses amis et au village du livre qu’ils ont fondé, une des rares sculptures monumentales qu’il ait conçu au cours de sa carrière. L’œuvre « L’Envol est un arbre dont le tronc se transforme en un empilement de livres taillés dans le bois même de l’arbre dont le plus haut de la pile est ouvert et les pages s’en détachent puis s’envolent. Sur ces feuilles, est gravé le texte du poète Saint-John Perse « Oiseaux »
Le décès de Yonel Lebovici, celui du fondeur John Cockin, les difficultés rencontrées pour la réalisation technique de la dernière partie de la sculpture (les pages qui s’envolent), de multiples aléas de tous ordres font que cette œuvre reste aujourd’hui inachevée. La solution pour fondre les pages de bronze découpé est trouvée mais l’opération a un coût de l’ordre de 20000 €. Une partie de la somme nécessaire peut être obtenue par des financements publics, autres que communaux, et par le mécénat privé qui est déjà intervenu ; reste à trouver un financement complémentaire. La commune ayant déjà apporté une aide importante pour la réalisation de la partie existante de la sculpture, les conseils d’administration de l’Association Montolieu village du Livre et de l’association pour la valorisation du patrimoine montolivain ont décidé de lancer une souscription auprès de l’ensemble de la population montolivaine et des sympathisants du projet pour manifester la volonté générale de voir s’achever cette sculpture dédiée au village qui fera partie de son patrimoine.
Les dons seront déposés sur un compte bloqué jusqu’à l’achèvement du chef d’œuvre et seront remboursés en cas d’échec de la réalisation du projet.
Renseignements à : Montolieu village du livre et des arts graphiques 04 68 24 80 04

20110219-20110219-DSCF1512.jpg

 

11:04 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |