24.02.2011

Ouverture de la librairie " Au temps jadis "

Le premier mars une nouvelle librairie va ouvrir ses portes place des tilleuls, son nom :  « Au temps jadis ». Elle occupera les locaux de l’ancienne librairie « Au phare fouilleur » à côté du salon de coiffure. Jean Noël Nortis qui s’est spécialisé dans les revues anciennes proposera des journaux de toutes époques, BD des années 70, illustrés pour la jeunesse, revues automobiles, journaux féminins, revues d’actualités, livres de poche et une salle dédiée entièrement aux ouvrages sur l’histoire : livres et revues spécialisées. Les produits cadeaux cuir des créateurs Jean-Louis Nortier et Mireille Colin, quitteront la rue de la mairie pour s’exposer dans cette nouvelle structure, par contre la restauration et création d’objet cuir se poursuivra dans leur atelier rue des colonnes

Heures d’ouverture à partir du 1er mars : de 10 h à 18 h sans interruption fermé le mardi.

Contacts : Jean-Noël Nortis 06 14 51 33 71. Jean-Louis Nortier 06 01 34 20 49.

20:19 Publié dans Commerces | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

22.02.2011

Le député Jean-Paul Dupré a rendu visite aux élus

20110218-20110218-DSCF1509.jpg

Jean-Paul Dupré, député de la troisième circonscription de l’Aude qu’accompagnait Régis Banquet, conseiller général du canton et sa suppléante Claire Bonnet ont, dans le cadre des visites que fait régulièrement le député aux communes de sa circonscription été reçus par les élus de Montolieu. Informer, expliquer, écouter, tel a été le contenu de la rencontre au cours de laquelle le maire et les conseillers ont fait part de leurs préoccupations quant au devenir des communes avec la réforme territoriale qui approche, des subventions qui en trois ans ont fondues au point d’atteindre presque le point zéro, des difficultés à développer le village (PLU). Côté culture, Jeanne Etoré a plaidé le dossier de la statue « l’Envol » du sculpteur Yonel Lebovici et remis au visiteur un dossier très complet en vue d’obtenir une aide éventuelle qui viendrait appuyer la souscription publique pour qu’enfin soit terminée l’œuvre inachevée.

19.02.2011

La peinture descend dans les rues

20110210-20110210-DSCF1502.jpg                    Sylvain et Jean peintres de rues

La peinture descend dans les rues. À première vue on pourrait penser à une nouvelle manifestation artistique au village du livre, mais que nenni ! Ce sont les techniciens municipaux qui par une belle journée ensoleillée se sont emparés des pinceaux, rouleaux et autre attirails pour donner un coup de jeune à tous les marquages au sol préconisés par les règles de circulation routière. Un genre de piqure de rappel à l’adresse des piétons pour qu’ils traversent au bon endroit et aux automobilistes pour qu’ils évitent de se garer sur les clous.

21:06 Publié dans Vie communale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

17.02.2011

L’Association des Pupilles de l’Etat de l'Aude réagit après le retrait de Cindy de sa famille d'accueil

Edouard Ricard, maire de Montolieu, qui est aussi président de l’Association des Pupilles de l’Etat pour le département de l’Aude souhaite que la lettre de madame Glories membre du conseil d’administration de l’association soit portée à la connaissance des lecteurs.

Etant membre de l’Association des Pupilles et Anciens Pupilles de l’Etat du Tarn et de l’Aude, moi-même victime dans mon enfance de déplacements abusifs (12 familles en cinq ans) et traumatisée à vie par ces situations très douloureuses, j’ai appris par les médias, le retrait d’une fillette de cinq ans de sa famille d’accueil. Ces faits se sont passés dans le Gers à Condom. La petite fille nommée Cindy fut placée dans cette famille dès l’âge de deux mois par les services sociaux. 

L’aide sociale à l’enfance et le conseil général  ont décidé d’enlever Cindy brutalement ; motif invoqué : liens affectifs trop importants de la part de la famille d’accueil à l’égard de l’enfant et vice-versa ! Comment ces fonctionnaires peuvent-t-ils expliquer les limites de l’affection donnée à un enfant ? Pourquoi interdire d’aimer ? Sans amour nous ne pouvons avancer dans la vie. Cela est insoutenable en 2011 d’entendre des horreurs pareilles !!! Je m’adresse à vous tous, où se situe l’intérêt de l’enfant ?

Cette fillette n’a pas choisi de son plein grès le départ de sa « famille ». Comprenez  très bien que tout être sans amour est peu de chose. Choyer, entourer ces enfants déjà en difficulté contribue à les aider à grandir et à se construire dans le futur et donne une raison d’exister. Une enfance heureuse et stable est la plus précieuse expérience de la vie (pour qu’un arbre pousse droit, il lui faut un tuteur, un enfant c’est pareil). Cette fillette de cinq ans ne peut pas comprendre cette décision ; tout s’effondre autour d’elle, dans son esprit. Le motif invoqué pour ce retrait-là est incompréhensible !  

Pourquoi tous ces déplacements d’enfants sont-ils si inadmissibles ?  Contribueraient-ils au budget de l’Etat ? Ce déplacement abusif est de la maltraitance ! Qui se soucie de la souffrance de ces enfants ? Au XXIe siècle comment cela peut-t-il encore se produire ? Avec toutes ces évolutions et les progrès acquis nous osons arriver à ce même résultat. La science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Ces messieurs et dames du conseil général et de l’aide sociale à l’enfance ont-ils une conscience ? Que diraient-ils si ceci arrivait à leur propre famille ? Ces séparations installent le doute, l’abandon au gré de ces prises en charge multiples et que sera leur avenir ; des futurs délinquants peut-être ?  Où est la tolérance, l’écoute, le respect et l’attention dont ils ont besoin ? 

À vous tous, acteurs de l’enfance, assistants sociaux, médecins, éducateurs, psychologues, cadres de l’aide sociale à l’enfance, vous oubliez le traumatisme de l’enfant qui ne peut se défendre, ni donner son avis. Ce n’est pas la première fois. Dans le Gers, en 2000, un petit garçon est enlevé à sa famille d’accueil à l’âge de neuf ans (placé à deux mois dans cette famille) ; motif : le même qu’aujourd’hui. Dans le Tarn en 2000, idem : deux frères « kidnappés » par l’aide sociale à l’enfance dans leurs locaux ; motif invoqué : famille d’accueil trop âgée. Dans les Hautes-Pyrénées en 2000, deux fillettes enlevées pour investissement affectif. Et tant d’autres !  C’est grave ! Ne pensez-vous pas qu’il serait temps d’arrêter tout çà et de se remettre en question ? Les enfants ont leurs droits,  n’avez-vous jamais été enfant, vous-même ? L’enfant que vous construisez aujourd’hui sera l’adulte de demain. Si vous avez un cœur, ce dont il m’arrive de douter, revenez sur votre décision par rapport à Cindy. Agissez pour l’intérêt de cette enfant avec votre conscience et non votre budget. 

Glories Marie-Françoise  

Le petit Marius est arrivé

20110208-20110208-p1030390.jpg

Un très beau bébé de 3,5 kg

Le petit Marius est arrivé le 28 janvier au foyer de Charlotte et Emile Pautou, c’est un beau bébé tout brun qui pesait 3,5 kg à la naissance et Corentin est ravi d’avoir un petit frère. La population montolivaine salue l’heureux évènement et félicite les parents, les grands parents Pierre-Yves et Michelle Carré, Jean-pierre et Annie Pautou ainsi que les arrières grand’ parents et souhaite beaucoup de bonheur au petit Marius.

19:23 Publié dans Evènements | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

12.02.2011

L'amicale Saint Roch en assemblée générale

20110128-20110128-DSCF1424.jpg De nombreux adhérents ont assisté à l'assemblée générale.

Le rêve de tout président d’association n’est-il pas d’avoir des adhérents fidèles et motivés, alors Bernard Lauret président de l’amicale montolivaine saint Roch doit être comblé car l’assemblée générale qui vient de se tenir comptait plus de quatre vingt pour cent de présents ; il faut dire que cette vénérable association dont on ose à peine dire l’âge, cent soixante ans passés, mérite qu’on lui témoigne quelques signes d’attachement.

Les travaux de l’assemblée générale se sont déroulés selon le protocole habituel et les comptes rendus ont été approuvés à l’unanimité. Dans les nouvelles candidatures, Jules Jacquot qui postulait pour un siège au conseil d’administration a été élu par l’assemblée. La fête de Pâquettes tombe cette année le premier mai, les horaires de la manifestation seront communiqués en temps utile mais on peut déjà annoncer que l’harmonie de Villepinte sera présente et que le comité d’animation s’occupera du repas.

Le conseil d’administration s’est réuni pour réélire le bureau qui se compose de : Edouard Ricard président d’honneur, Bernard Lauret président, Josie Bergé vice présidente, Fabien Pujade secrétaire, Jacques Abrassart trésorier, Achille Chabaud trésorier adjoint, membres Georgette Bousquet, Nicolas Paly, Marius Couderc porte bannière, Jacky Imbert membre honoraire.

20110209-20110209-DSCF1477.jpgLe bureau a été reconduit en conseil d'administration.

09.02.2011

Le loto du Football Club Cabardès

20110205-20110205-DSCF1439.jpg

Jamel l'entraîneur toujours dans l'action.

Fidèle à sa réputation, le loto du Football Club Cabardès, a réuni la grande famille du foot et un public composé de nombreux sympathisants, de ceux qu’on retrouve durant la saison au bord des stades auxquels il faut ajouter des fanas du jeu de loto qui n’hésitent pas à faire de longs déplacements pour aller flamber le temps d’une soirée.

Le président Bernard Bergé a remercié, les municipalités de Montolieu et Moussoulens pour l’aide qu’ils apportent à l’association, les nombreux bénévoles impliqués dans la marche du club et les habitants des deux communes pour le très bon accueil qu’ils ont réservé aux bénévoles du club lors de la vente du calendrier. On pouvait également noter la présence de monsieur Carriqui, maire de Moussoulens, et du maire de Vintenac (incognito) dont le fils joue au FCC ainsi que des représentants d’associations. La soirée s’est déroulée dans une très bonne ambiance entrecoupée de pauses pour aller se rafraichir ou manger un morceau à la buvette. Seule ombre au tableau, la satisfaction des organisateurs quelque peu ternie par des élus qui ont brillé par leur absence.

20110205-20110205-DSCF1434.jpg

Des joueurs qui ont manifestement envie de gagner.

07.02.2011

Le FCC s'incline devant l'AS Lasbordaise en 8e de finale de la coupe Favre

En huitième de finale de la coupe Favre le Cabardès rencontrait l’AS Lasbordaise, équipe de niveau équivalent, qui jouait à domicile. Un début de partie où les deux camps prenaient leurs marques quand mettant à profit une erreur de la défense adverse le petit nouveau, Nicolas Sala, ouvrait la marque d’une tête parfaitement maîtrisée. En milieu de première période, suite à un dégagement de leur portier, les Lasbordais grâce à un flottement au niveau de la charnière centrale du FCC laissaient leur avant centre réduire l’écart, 1-1 à la mi-temps.

Il faudra attendre la 65’ pour voir les Cabardaisien prendre l’avantage sur pénalty sifflé à la suite d’une main involontaire dans la surface de réparation et transformé par Nicolas Sala qui comptera deux buts à son actif, mais dix minutes plus tard Lasbordes revenait au score qui ne bougera plus jusqu’à la fin du temps règlementaire. Les prolongations ont départagé les deux équipes avec un but marqué par Lasbordes dans le second ¼ d’heure. Victoire de l’AS Lasbordaise par 3-2. Arbitre centre monsieur Ait Ouaret Karim.

Prochaine rencontre : dimanche 13 février à 15 h sur la pelouse du stade de moussoulens le FCC reçoit Villepinte AS

 

02.02.2011

Le nouveau cabinet médical

Les Docteurs PIGOIS, FOURIÉ et BRESSAN font part à la population de leur installation dans les locaux du nouveau cabinet médical quartier « les jardins de Valsiguier » à montolieu (à côté de la nouvelle pharmacie) depuis lundi 31 janvier.

À ce propos, le docteur PIGOIS informe ses fidèles patients que contrairement aux fausses déclarations écrites dans la presse et annoncées à la population de Pezens, il ne cesse pas son activité pour l’instant. Le jour venu il saura en informer personnellement sa patientèle.

16:43 Publié dans Vie communale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |